Home » Uncategorized » CCC Valuescope & USAA Conspiring to Defraud, Committing RICO Act Violations?
Filed: Uncategorized

The alert box will be closed in 15 second.


Alert!

This message will hide in 15 second.

Je dépose une action en justice contre CCC Valuescope (CCCG) et mon assureur USAA pour avoir prétendu à tort une “valeur marchande” équitable pour ma voiture.

Mon assureur USAA a manqué à son obligation d’agir de bonne foi envers moi, son assuré. En utilisant CCC Valuescope (une entreprise qui, selon moi, viole la loi RICO), USAA m’a intentionnellement fourni une évaluation basse et frauduleuse de ma voiture dans l’espoir de parvenir à un règlement inapproprié et injuste.

CCC Valuescope (anciennement connu sous le nom de CCC Information Services Group Inc – CCCG) ne peut en aucun cas être considéré comme la juste valeur marchande des automobiles, car CCC Valuescope travaille exclusivement pour les assureurs et a donc un intérêt commercial à fournir des évaluations délibérément inférieures à la La juste valeur réelle est la valeur marchande de ce que valent réellement les véhicules assurés.

Il est bien connu dans l’industrie de l’assurance que CCC tire ses valeurs de ce que les concessionnaires automobiles vendraient un véhicule à bas prix de gros, et non de la véritable “valeur au détail avant l’accident d’une voiture de type et de qualité similaires” comme mandaté par la réglementation des assurances FL. En outre, CCC Valuescope utilise un mélange de voitures accidentées anciennement louées, utilisées et abusées dans la compilation des évaluations pour permettre à ses clients d’assurance de payer les pertes totales aux “valeurs” les plus basses possibles à présenter à leurs assurés.

Ironiquement, presque tous les véhicules dans l’évaluation de mon rapport de voiture par CCC Valuescope se composaient de véhicules qui avaient plus de 20 enregistrements indiquant des problèmes tels que des accidents et des voitures défectueuses. Parmi les rapports, certaines voitures avaient 28, 31 et 32 ​​records.

La réduction des coûts et le fait de ne pas fournir “le plus grand soin” aux assurés peuvent être historiquement documentés contre l’USAA, à commencer par le recours collectif contre l’USAA dans le comté de King à Washington (12. ) tout en cachant cette pratique aux assurés. d’innombrables plaintes dans 27 États à travers le pays.

CCC Valuescope n’est pas indépendant dans leurs évaluations car ils sont un tueur à gages pour les compagnies d’assurance ! Lors d’une recherche de VIN sur les véhicules dans le rapport CCC 39813905, de nombreuses voitures avaient plus de 20 enregistrements indiquant de nombreuses collisions, des problèmes avec le véhicule et de multiples changements de propriétaire. En s’appuyant sur la cote intentionnellement basse de CCC pour mon véhicule, l’USAA viole son obligation fiduciaire d’agir de bonne foi dans le traitement de ma réclamation. La CCC ne peut pas faire une évaluation juste et honnête de ma réclamation car elle est engagée par les assureurs dans le but principal de minimiser les sommes versées par les assureurs à leurs fiduciaires. En utilisant le Valuescope CCC, USAA n’exerce manifestement pas la “diligence raisonnable extrême” au nom de mon assuré comme demandé par Baxter v. Royal Indemnity.

La CCC elle-même a admis dans son dossier auprès de la SEC du 16/03/2005 que “la société paie parfois à un nouveau client l’obligation restante de son précédent contrat avec un tiers à titre d’incitation”. En ce qui concerne la réglementation, la CCC mentionne dans le même dossier “cependant, dans la plupart des États, il n’y a pas de processus d’approbation formel des produits pour évaluer les pertes totales”. La CCC elle-même admet dans le même rapport que “les différents départements d’assurance des États ont pris position sur la question de savoir si l’utilisation des évaluations CCC Valuescope est conforme aux réglementations des États en matière de réclamations”.

“La société est consciente que depuis 2002, le California Department of Insurance a conseillé un certain nombre de clients de la société (dont la direction estime qu’ils représentaient environ 14 % du total des revenus générés en 2004 par le produit et le service d’évaluation CCC Valuescope de la société), dont le Le ministère a estimé que son utilisation du Valuescope CCC en ce qui concerne certains composants de la méthodologie du produit n’était pas conforme aux réglementations d’assurance californiennes antérieures au 4 octobre 2004. La société estime que le produit est conforme aux réglementations californiennes applicables.

“Le 24 avril 2003, le California Department of Insurance a officiellement adopté de nouvelles réglementations obligeant la société à modifier sa méthodologie de calcul des taux de perte totale en Californie.” Il y a donc de bonnes raisons de croire que la méthodologie d’évaluation de CCC Valuescope est horriblement défectueuse et biaisée en faveur des clients des compagnies d’assurance.

Le rapport annuel de CCC, déposé le 13 février 2004, documente les affaires judiciaires et les nombreux recours collectifs contre CCC aux pages 35, 42, 43 et 44 du rapport de 53 pages.

À la page 35, CCC Valuescope admet avoir mis de côté environ 4,3 millions de dollars pour un éventuel règlement afin de “résoudre les réclamations potentielles découlant d’environ 30 % du volume de transactions de CCC Valuescope”.

En reconnaissant que 30 % du volume des transactions deviennent des réclamations potentielles, CCC Valuescope rend public qu’il anticipe un pourcentage important de réclamations pour des évaluations injustes et frauduleuses. Un pourcentage aussi élevé du volume des transactions atteste à lui seul de la méthodologie imparfaite du rapport CCC, des transactions impitoyables et de l’engagement total à protéger les intérêts financiers des assureurs qu’il sert.

Ironiquement, quatre clients de la compagnie d’assurance automobile de CCC Valuescope ont fait valoir des réclamations contractuelles et, dans certains cas, de droit commun, contre CCC pour des frais de justice, des honoraires d’avocat, des paiements de règlement et d’autres frais qu’ils auraient encourus dans le cadre de litiges liés à leur utilisation. du produit d’évaluation erroné TOTAL LOSS by CCC.

Certes, la myriade de recours collectifs intentés contre CCC Valuescape aux États-Unis fournit une preuve supplémentaire des évaluations extrêmement faibles et inexactes des véhicules qu’ils donnent aux assureurs qu’ils desservent. Parmi les nombreux sont:

La CCC règle le recours collectif en évaluant les véhicules totalisés (15 juillet 2005)

Le fabricant de logiciels basé à Chicago, CCC Information Services Inc., a annoncé qu’il et 15 de ses clients avaient signé un accord de règlement avec les plaignants dans divers recours collectifs en cours dans le comté de Madison, dans l’Illinois. et coll. portent sur l’évaluation des véhicules déclarés perte totale par les assureurs.

Les termes de l’entente de règlement exigent que la CCC paie les frais de notification et d’administration et les autres coûts associés au règlement. La Société estime que ces coûts s’élèveront à environ 8 millions de dollars et, compte tenu du produit d’assurance disponible de 1,8 million de dollars, la Société s’engage entièrement à ces paiements. Les autres frais de règlement, y compris les réclamations des membres du groupe, sont supportés par les compagnies d’assurance impliquées dans le règlement.

Le 23 août 2000, un recours collectif putatif à l’échelle de l’État a été déposé devant la Cour de circuit du comté de Hillsborough, en Floride, contre CCC et USAA Casualty Insurance Company (Peter Sintes et al. c. USAA Casualty Insurance Company et CCC Information Services, Inc. , Cas 00-006308). Les demandeurs allèguent que l’USAA a passé un contrat avec la CCC pour fournir des évaluations des véhicules “pertes totales” et que la CCC a fourni des évaluations intentionnellement inférieures à la valeur marchande réelle du véhicule assuré.

Les compagnies d’assurance “ont envers l’assuré le devoir d’agir de bonne foi”. Baxter c. Royal Indemnity Company, 285 So.2d 652 (Fla. 1st DCA 1973).

Avec la myriade de recours collectifs en cours intentés contre CCC Valuescope, il ne fait plus aucun doute que CCC Valuescope n’est pas indépendant dans ses évaluations automatiques et, avec de nombreuses compagnies d’assurance complices, est coupable d’avoir enfreint la loi américaine RICO Act et National Règlements d’assurance comme l’USAA qui utilisent volontairement et sciemment leur produit avec l’intention de tromper.

Related Post CCC Valuescope & USAA Conspiring to Defraud, Committing RICO Act Violations?

What is a Personal Injury Lawyer?

Train Accidents & Injuries – Discover What Legal Cover You Can Find

Selecting an Asbestos Cancer Lawyer – Useful Info

Legal Malpractice

Business Capital Loans Info: How to Determine If Your Business Requires Working Capital Funding